Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2018

... le Paradis est devenu Enfer

Comme vous en avez certainement entendu parler, depuis une semaine la Californie est en proie aux flammes.
Bien que ce soit une région fréquemment touchée par le feu, elle fait aujourd'hui face au plus grand incendie de son histoire, le plus meurtrier aussi.
 
C'est une avalanche de flammes qui détruit tout sur son passage. 
 
Revenant tout juste de Californie, je me sens appelée à observer ce qui se passe sur ce sol. Cela me rappelle mon voyage à Miami l'année passée, lorsque l'ouragan Irma avait tout balayé sur son passage au moment de ma venue, j'avais d'ailleurs écrit un article ICI
Il n'y a pas de hasard, mais que des rendez-vous...
 
La première ville totalement détruite par les incendies en Californie est celle de Paradise, le Paradis n'est plus...
 
Comme je l'ai expliqué dans divers écrits, les catastrophes naturelles se feront de plus en plus nombreuses car la Terre est en phase de purification, pour nettoyer il faut parfois détruire, et nous avons tous un rôle à jouer là-dedans, j'entends par là que les catastrophes sont intimement liées à nos comportements et pensées. 
 
Lors de mon séjour en Californie, j'ai beaucoup reçu mais également beaucoup donné, énergétiquement parlant, ce qui a participé d'une certaine façon au nettoyage sur place. Je me suis imprégnée des énergies d'ancrage et de renouveau, et aujourd’hui la Californie s’apprête à incarner dans la matière ce renouveau.  
N'oublions pas que la Californie héberge le chakra racine de la Terre, il est très fréquent que les bases erronées, les racines obsolètes, s'épuisent et s'écroulent. Et cela se fait rarement dans le silence ! Ma venue sur cette Terre californienne faisait donc partie du plan invisible, comme à chaque fois j'en prends conscience par la suite, et d'autres signes encore viendront clarifier cette expérience. 
 
La ville Paradis(e) incarnait le paradis de l'ancien temps, tout y est parti en fumée, à l'image de cet écran de fumée qui nous voile souvent les yeux et tend aujourd'hui à disparaître. Cette fumée emporte avec elle l'illusion dans laquelle nous vivons, pour laisser place nette à la vérité, c'est évidemment par le feu que renaît le phœnix, Voyez comme cela est hautement symbolique !
 
Paradise, première ville détruite par les flammes sera reconstruite en alignement parfait avec les énergies du nouveau monde. Loin du superfiCiel, elle incarnera l'essenCiel, et d'autres villes, d'autres contrées, d'autres pays suivront, car le changement est en cours
 
.Kali(fornie), ou la Déesse de la destruction qui mène à la renaissance...
 
On ne peut plus nier ce qui se passe ici-bas, en nous centrant en notre cœur nous pouvons sentir ce changement, cette transformation, ces prises de conscience. Ne sentez-vous pas la chaleur qui augmente ? le soleil ne vous paraît-il pas plus grand qu'auparavant ? le ciel ne revêt-il pas une lumière nouvelle ?... Et je ne parle pas ici du réchauffement climatique, mais de l'arrivée de la lumière qui ne peut que être portée par le soleil, le feu,car la transformation passe par le soleil/seul œil qui voit et qui sait. C'est par cette étoile que la lumière jaillira ! 
Tout devient chaque jour un peu plus étrange car inconnu, et la nouveauté est toujours éventée par les ailes de l'être ange. Oui, nous avançons sur un chemin encore invisible qui nous mènera vers l'un visible.
 
Ces changements, pour notre plus grand bien, sont la base du monde de demain. 
Les pessimistes n'y verront que la destruction, et les optimistes la renaissance, car renaissent les sens. 

26/07/2018

... le soleil a donné rendez-vous à la lune

Comme vous le savez probablement, une éclipse totale de lune se produira dans la nuit du 27 au 28 juillet, elle sera aussi la plus longue éclipse de lune du siècle. Les énergies deviennent incroyablement fortes, cela se voit dans le reflet du monde actuel : bataille entre l'ancien qui veut garder sa place et le nouveau qui réclame le changement, et cela se ressent dans les phénomènes que nous traversons qui deviennent de plus en plus puissants.
 
Bien entendu, cette éclipse ne sera pas sans conséquence, puisque nous serons plongés dans (notre) obscurité, cela signifie que nos mémoires les plus enfouies seront réveillées, réactivées. 
Cela aura une portée très positive pour les personnes qui se sont déjà beaucoup délestées de ce qui les pesait, car suite au passage de l'ombre sur la lune elles entreverront leur chemin de vie, elles auront accès à des informations sur elles mêmes, sur qui elles sont, elles auront une compréhension plus haute du but de leur incarnation.
Pour les personnes encore trop dans le contrôle, prises dans les filets du mental, cette éclipse sera plus pénible car elle amplifiera les maux, les conflits intérieurs et par conséquent extérieurs, la pénombre favorisera la lutte.
 
Chaque phénomène qui se manifeste se trouve également être le reflet de notre intérieur puisque nous vivons à travers un jeu de miroirs. Ainsi, lorsque éclipse il y a, nos corps et énergies s'alignent avec cela, et nos (ré)actions durant cette expérience déterminent sa polarité. 
Pour résumer, plus nous résistons et plus nous alimentons la bataille en nous, à contrario plus nous sommes dans le lâcher-prise plus les phases de pleine lune sont nos alliées, car la lune devient la lumière qui montre la voie. Voyez comme elle agit sur les marées, sur l'Eau, les émotions... Devenons la mer qui se laisse bercer par la lune.
 
La pleine lune est un activateur, un moteur, une impulsion au changement, car elle nous met face à ce que l'on refuse de voir en temps normal. En effet, la lune lorsqu'elle est pleine ressemble à une lampe torche qui éclaire et fouille dans le noir, elle éclaire nos parties les plus sombres, celles dont on admet pas l'existence, la pleine lune braque sa lumière sur nous, elle lit en nous. Nous nous trouvons alors assez chamboulés durant ces épisodes, puisque la lueur de la lune met en lumière ce que nous devons accepter afin d'être dépassé. Puis, la pleine lune s'en va, elle se détourne de nous et nous laisse seuls face à nous mêmes, l'obscurité reprend alors sa place et l'on peut choisir de tourner à nouveau la tête ou bien d'allumer notre propre lumière. 
Comme l'a dit Carl G. Jung : "Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. Mais ce travail est souvent désagréable donc impopulaire". 
La pleine lune est justement ce pont qui nous permet de plonger en nous, seulement, nous sommes les seuls à pouvoir le traverser, la lune ne nous y accompagne pas. 

Dans le mot lune apparaît l'une, car ce fabuleux satellite qui nous permet de faire la lumière sur notre part d'ombre afin de nous réconcilier avec nous même, nous aide donc à expérimenter lune/ité. 
 
Lors d'une éclipse le phénomène est amplifié, tout d'abord parce que la lumière invite l'ombre à danser quelques minutes avec elle pour ne faire qu'un (lune/ité manifestée), tout comme pour appuyer la citation de Carl G. Jung; mais aussi parce nous assistons à toutes les phases de la lune en un temps record (quartier de lune, lune noire, pleine lune...) et tout ce que cela engendre énergétiquement; enfin parce-que soleil, terre et lune se trouvent dans un alignement parfait. Cela créé une onde de forme claire et puissante, car quoi de plus direct qu'un simple trait, une ligne droite, ainsi, cette éclipse de lune nous invite à aller droit au but, à ne plus détourner le regard, à être vif et réactif, initiateur du changement. Ces longues minutes plongé dans (notre) obscurité seront sources de réponses, car c'est en nous confrontant à l'ombre que l'on apprend à ne plus (en) avoir peur, et ce n'est qu'au delà de la peur que nos réponses se trouvent. 
 
Le soleil, chaud et masculin, fera face à la lune, féminine et froide, la terre se trouvera au centre de cette union magique, ainsi nous recevrons ces deux incroyables rayons, ce Yin et Yang, ce mariage cosmique verra naître un portail de lumière, comme le confirme ce crop circle en date du 25 juillet 2018 que vous trouverez en photo ci-dessous (photo de Jane Barford), voyez comme la poignée ressemble à l'éclipse, "on" nous parle et nous fait passer un message important, chacun y verra ce qu'il doit y voir. Car cette incroyable éclipse de lune sera un passage important pour nous tous, qu'on le perçoive comme positif ou négatif il sera un point de départ, une (re)naissance comme le prouve le chiffre associé à cet événement du 27 juillet 2018 : 2+7+0+7+2+0+1+8= 9
 
Par conséquent, si vous vous sentez fatigués, agités, irrités, contrariés, dans la lutte, ou au contraire si vous vous trouvez apaisés, légers, sereins, dans l'ouverture, ceci fait partie intégrante du processus en cours, votre état dépendra de votre degré de lâcher-prise et de ce qu'il vous reste à transcender. Quoi qu'il en soit nous passerons tous par ce portail ô combien important.
Durant l’événement souvenez-vous de la mer... devenez la mer qui confie ses marées à la lune... n'allez pas à contre-courant et accueillez ce qu'il doit.
 
Petite anecdote personnelle, cette éclipse de lune marquera un passage essentiel pour ma fille Deva, car celle ci entrera dans sa deuxième année de vie ce 28 juillet, soit suite au passage de l'éclipse, encore un moment clé que nous vivrons en famille ! Je suis tellement habituée aux synchronicités aujourd'hui ;)
 

Jane Barford.jpg

07/05/2018

... j'ai suivi la voie de la joie

" Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde ", Gandhi.

En effet, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter le changement, à ne plus nous sentir à l'aise dans ce monde, il est vrai que la santé de notre planète devient préoccupante et que parfois la santé mentale de sa population l'est aussi.

Mais, je remarque en parallèle que ce changement nous avons encore trop tendance à l'attendre, j'entends par là que nous souhaitons qu'ils viennent d'ailleurs, de plus haut, de plus loin, de notre voisin, des inconnus, voire même d'horizons lointains, ou alors, nous espérons qu'en nous réveillant un bon matin tout soit devenu différent, transformé, lumineux et serein, tel un miracle. 
Alors, nous sommes admiratifs des personnes qui osent dire ce qu'elles pensent, qui s'autorisent à vivre autrement, qui brisent les chaînes qui les emprisonnent, qui jettent leurs masques pour vivre en toute transparence, car ces personnes incarnent la légèreté dont nous rêvons, elles montrent la voie de l'évolution. Elles sont courageuses et audacieuses. 
Nous attendons donc de ces personnes là, celles qui osent, le changement auquel nous aspirons depuis si longtemps, nous désirons qu'elles tracent le chemin, comme cela a souvent été le cas précédemment. Mais aujourd'hui les temps ont changé, et les prises de consciences sont multiples et variées, les énergies que nous recevons sont celles de la clairvoyance, du discernement, de la vérité, notre cœur le sent et le sait. Il n'y a pas d'élus ou autres qui montrent la voie comme dans l'ancien temps, mais un éveil de masse. Cela signifie donc que nous ressentons tous l’ascension, et qu'on le veuille ou non le changement est et sera.
Et comprenons ceci, plus nous sommes nombreux à travailler pour le changement plus celui ci se manifestera

On peut en effet attendre des éclaireurs qu'ils nous montrent la voie, mais ne serait-ce pas plus judicieux de devenir l'éclaireur de notre propre vie ? 
Si l'on souhaite vraiment ce changement n'est-il pas préférable de l'incarner, d'en devenir l'initiateur, de passer de doux spectateur à alchimiste de notre vie ?

Il est vrai qu'il n'est pas simple de se démarquer, de sortir du lot, et s'affranchir du regard des autres est un sacré travail, mais ce n'est pas en répondant aux attentes extérieures que l'on se place en maître de sa vie et devient la clé du changement.

Le seul obstacle à la transformation est la peur de perdre quelque chose (amis, famille, argent, emploi, croyances...), mais lorsque l'on comprend que nous n'avons rien à perdre dans le changement mais au contraire tout à y gagner, les choses s'apaisent, car en réalité ce que nous perdons est ce qui ne résonne plus en nous. Ceci est une clé essentielle à conscientiser : nous perdons simplement ce dont nous n'avons plus besoin ! Dan Millman, auteur du "Guerrier pacifique", le résume ainsi : "le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l'ancien"

Un jour, des proches m'ont dit "tu vas avoir des problèmes si tu parles trop sur ta page des choses qui dérangent", car à ce moment là je parlais de "la politique de la peur" menée par certains gouvernements, choix politiques qui mettent trop souvent fin au discernement de chacun, ce à quoi j'ai eu envie de répondre "c'est en ne disant rien que l'on va avoir des problèmes !", à chacun son point de vue, mais j'ai alors compris que mes propos, qui étaient pourtant compris et partagés par mes proches, devenaient avant tout une source d'inquiétude pour eux, ils avaient peur de me "perdre". Je comprends cette peur mais ne la partage pas, car je sais que la peur n'a qu'une seule issue positive : celle d'être dépassée ! Et pour la dépasser il faut avoir le courage d'être soi, l'envie de devenir le moteur de son propre changement. Donc avoir l'audace de perdre ce qui nous pèse, car nous perdons plus d'énergie à maintenir ce qui est obsolète en place, alors qu'il nous suffit d'ouvrir les mains pour nous libérer.

Et j'insiste sur ce point si important, plus nous sommes nombreux à oser le changement, plus il se manifestera, car une fois la majorité en place tout se renversera, la lumière s'installera. Ceci est en cours et irréversible puisque nous sommes en pleine ascension, alors pourquoi ne pas apporter chacun sa pierre à l'édifice en incarnant le changement que nous souhaitons voir dans ce nouveau monde qui nous tend la main.

Rappelons-nous que nous sommes nombreux à œuvrer dans ce sens, même si nous pensons chacun le faire et le vivre dans notre coin, chaque personne qui ose écouter son être est un rayon de plus qui s'ajoute au grand soleil de l'Un, car nous sommes tous unis dans ce même but : ascensionner. Il est important de prendre conscience de cela, nous sommes nombreux, bien plus nombreux que l'on pourrait le croire et c'est merveilleux ! Nous constatons fréquemment que celles et ceux qui osent le changement sont pointés du doigt, critiqués et catalogués, ceci n'a que pour but de freiner l'ascension, nul besoin de prêter attention à ces jugements.
Toutes les valeurs actuelles déséquilibrées sont en train de s'effondrer, pour être remplacées par des énergies justes et bienveillantes, il en est ainsi !

N'ayons plus peur d'être qui nous sommes, d'écouter nos idées et nos envies.

J'ai remarqué que mes choix de vie surprenaient parfois, voire effrayaient car montraient une autre voie possible, la résistance au changement est parfois tenace pour quelques uns, mais j'ai également eu la joie de constater que mes choix ouvraient les yeux à d'autres. En effet, lorsque je dis que j'en ai assez de répondre à des exigences extérieures, et de vivre comme "on" l'a décidé pour moi, que je fais ce que j'ai envie de faire quand je veux le faire, avec amour et bienveillance évidemment car ce sont les outils essentiels, les gens s'arrêtent quelques minutes sur mes propos, sourient, alors je vois leur regard s'illuminer à l'idée que tout est possible, même un autre mode de vie.
Et même si parfois il m'arrive de douter, de me demander si mes choix sont corrects puisqu'ils diffèrent tant de ceux des autres, je me recentre en mon cœur pour ne pas me laisser envahir par ce parasitage mental que sont les doutes et la peur, puis, je regarde la vie à laquelle j'aspire qui n'est que liberté, joie et amour, tout en me demandant si mon chemin m'y mène. Si la réponse est "oui" mon chemin est alors parfait, si c'est "non" il est temps de changer de voie car rien n'est à jamais figé.

Et vous, pouvez-vous dire que le chemin que vous empruntez vous mène à la vie dont vous rêvez, ou bien vous y éloigne t-il ?

Aujourd'hui JE SUIS le changement auquel j'aspire.

Je conclue par cette phrase de Charles F. Kettering : "Le monde déteste le changement, c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser"