Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2018

... j'ai suivi la voie de la joie

" Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde ", Gandhi.

En effet, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter le changement, à ne plus nous sentir à l'aise dans ce monde, il est vrai que la santé de notre planète devient préoccupante et que parfois la santé mentale de sa population l'est aussi.

Mais, je remarque en parallèle que ce changement nous avons encore trop tendance à l'attendre, j'entends par là que nous souhaitons qu'ils viennent d'ailleurs, de plus haut, de plus loin, de notre voisin, des inconnus, voire même d'horizons lointains, ou alors, nous espérons qu'en nous réveillant un bon matin tout soit devenu différent, transformé, lumineux et serein, tel un miracle. 
Alors, nous sommes admiratifs des personnes qui osent dire ce qu'elles pensent, qui s'autorisent à vivre autrement, qui brisent les chaînes qui les emprisonnent, qui jettent leurs masques pour vivre en toute transparence, car ces personnes incarnent la légèreté dont nous rêvons, elles montrent la voie de l'évolution. Elles sont courageuses et audacieuses. 
Nous attendons donc de ces personnes là, celles qui osent, le changement auquel nous aspirons depuis si longtemps, nous désirons qu'elles tracent le chemin, comme cela a souvent été le cas précédemment. Mais aujourd'hui les temps ont changé, et les prises de consciences sont multiples et variées, les énergies que nous recevons sont celles de la clairvoyance, du discernement, de la vérité, notre cœur le sent et le sait. Il n'y a pas d'élus ou autres qui montrent la voie comme dans l'ancien temps, mais un éveil de masse. Cela signifie donc que nous ressentons tous l’ascension, et qu'on le veuille ou non le changement est et sera.
Et comprenons ceci, plus nous sommes nombreux à travailler pour le changement plus celui ci se manifestera

On peut en effet attendre des éclaireurs qu'ils nous montrent la voie, mais ne serait-ce pas plus judicieux de devenir l'éclaireur de notre propre vie ? 
Si l'on souhaite vraiment ce changement n'est-il pas préférable de l'incarner, d'en devenir l'initiateur, de passer de doux spectateur à alchimiste de notre vie ?

Il est vrai qu'il n'est pas simple de se démarquer, de sortir du lot, et s'affranchir du regard des autres est un sacré travail, mais ce n'est pas en répondant aux attentes extérieures que l'on se place en maître de sa vie et devient la clé du changement.

Le seul obstacle à la transformation est la peur de perdre quelque chose (amis, famille, argent, emploi, croyances...), mais lorsque l'on comprend que nous n'avons rien à perdre dans le changement mais au contraire tout à y gagner, les choses s'apaisent, car en réalité ce que nous perdons est ce qui ne résonne plus en nous. Ceci est une clé essentielle à conscientiser : nous perdons simplement ce dont nous n'avons plus besoin ! Dan Millman, auteur du "Guerrier pacifique", le résume ainsi : "le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l'ancien"

Un jour, des proches m'ont dit "tu vas avoir des problèmes si tu parles trop sur ta page des choses qui dérangent", car à ce moment là je parlais de "la politique de la peur" menée par certains gouvernements, choix politiques qui mettent trop souvent fin au discernement de chacun, ce à quoi j'ai eu envie de répondre "c'est en ne disant rien que l'on va avoir des problèmes !", à chacun son point de vue, mais j'ai alors compris que mes propos, qui étaient pourtant compris et partagés par mes proches, devenaient avant tout une source d'inquiétude pour eux, ils avaient peur de me "perdre". Je comprends cette peur mais ne la partage pas, car je sais que la peur n'a qu'une seule issue positive : celle d'être dépassée ! Et pour la dépasser il faut avoir le courage d'être soi, l'envie de devenir le moteur de son propre changement. Donc avoir l'audace de perdre ce qui nous pèse, car nous perdons plus d'énergie à maintenir ce qui est obsolète en place, alors qu'il nous suffit d'ouvrir les mains pour nous libérer.

Et j'insiste sur ce point si important, plus nous sommes nombreux à oser le changement, plus il se manifestera, car une fois la majorité en place tout se renversera, la lumière s'installera. Ceci est en cours et irréversible puisque nous sommes en pleine ascension, alors pourquoi ne pas apporter chacun sa pierre à l'édifice en incarnant le changement que nous souhaitons voir dans ce nouveau monde qui nous tend la main.

Rappelons-nous que nous sommes nombreux à œuvrer dans ce sens, même si nous pensons chacun le faire et le vivre dans notre coin, chaque personne qui ose écouter son être est un rayon de plus qui s'ajoute au grand soleil de l'Un, car nous sommes tous unis dans ce même but : ascensionner. Il est important de prendre conscience de cela, nous sommes nombreux, bien plus nombreux que l'on pourrait le croire et c'est merveilleux ! Nous constatons fréquemment que celles et ceux qui osent le changement sont pointés du doigt, critiqués et catalogués, ceci n'a que pour but de freiner l'ascension, nul besoin de prêter attention à ces jugements.
Toutes les valeurs actuelles déséquilibrées sont en train de s'effondrer, pour être remplacées par des énergies justes et bienveillantes, il en est ainsi !

N'ayons plus peur d'être qui nous sommes, d'écouter nos idées et nos envies.

J'ai remarqué que mes choix de vie surprenaient parfois, voire effrayaient car montraient une autre voie possible, la résistance au changement est parfois tenace pour quelques uns, mais j'ai également eu la joie de constater que mes choix ouvraient les yeux à d'autres. En effet, lorsque je dis que j'en ai assez de répondre à des exigences extérieures, et de vivre comme "on" l'a décidé pour moi, que je fais ce que j'ai envie de faire quand je veux le faire, avec amour et bienveillance évidemment car ce sont les outils essentiels, les gens s'arrêtent quelques minutes sur mes propos, sourient, alors je vois leur regard s'illuminer à l'idée que tout est possible, même un autre mode de vie.
Et même si parfois il m'arrive de douter, de me demander si mes choix sont corrects puisqu'ils diffèrent tant de ceux des autres, je me recentre en mon cœur pour ne pas me laisser envahir par ce parasitage mental que sont les doutes et la peur, puis, je regarde la vie à laquelle j'aspire qui n'est que liberté, joie et amour, tout en me demandant si mon chemin m'y mène. Si la réponse est "oui" mon chemin est alors parfait, si c'est "non" il est temps de changer de voie car rien n'est à jamais figé.

Et vous, pouvez-vous dire que le chemin que vous empruntez vous mène à la vie dont vous rêvez, ou bien vous y éloigne t-il ?

Aujourd'hui JE SUIS le changement auquel j'aspire.

Je conclue par cette phrase de Charles F. Kettering : "Le monde déteste le changement, c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser"

 

14/01/2018

... j'ai fait le nettoyage de printemps

Très souvent, nous nous accrochons à ce que nous connaissons, à nos bases et constructions, à tout ce à quoi nous nous identifions. Car laisser partir le connu revient à laisser mourir une partie de soi, même très ancienne et obsolète.

Imaginons un meuble que l'on possède depuis fort longtemps, il fait un peu partie de notre vie, on le place bien en vue dans notre salon car on l'aime et l'affectionne. Puis, arrive un jour où la décoration du salon ne nous convient plus, l'on commence par repeindre les murs, on achète un nouveau tapis, on remplace le canapé et c'est bien mieux ainsi. Mais, on refuse de toucher à ce meuble, sa seule présence nous rappelle tant de choses, nous rassure, alors on le laisse à la place qui est sienne.

Certes, il vieillit, aujourd'hui il dénote un peu et ne s'accorde pas avec le reste du salon, mais on refuse de le voir changer.

Pourtant, à mesure que le temps passe son bois s’effrite, sa couleur se ternit, sa splendeur s'amenuise. Nous souhaiterions qu'il reste tel qu'il l'a été, qu'il ne change pas, mais cette demande est tout à fait impossible ! Rien n'est à jamais figé tout évolue sans cesse ou alors involue.

Ce meuble en est le parfait exemple. Nous pouvons nous accrocher à tout ce que nous souhaitons, nos croyances qui nous rassurent, notre zone de confort qui nous apaise, à ce que nous connaissons, à notre meuble, mais non seulement cela obstruera notre évolution, mais aussi, cela pourra nous tirer vers le bas, car toutes les choses auxquelles nous nous agrippons sont vouées à changer, d'un côté ou de l'autre de la balance.

Rien n'est jamais constant, et tout ce que nous tentons de retenir s’altérera inexorablement avec le temps. 

Nous sommes le moteur le notre vie, son créateur, ce n'est par conséquent pas à nous de nous accrocher, de retenir, de lutter, mais à nos croyances de s'aligner avec notre cœur, à nos constructions de s'harmoniser avec notre Moi supérieur, à nos limites de se briser, et pour cela, il nous faut ne rien retenir et prendre notre place d'initiateur du changement.

Pour reprendre ma métaphore, nous ne sommes pas dans l'obligation de nous débarrasser de cet ancien meuble, en revanche, nous pouvons l'aligner avec nos nouveaux goûts, en le repeignant, le vernissant, le décorant, en retirant une porte, en le customisant... puis en le changeant de place. Ainsi, nous garderons encore à nos côtés ce meuble si précieux, mais, ses énergies nouvelles s'accorderont à merveille avec les nôtres, il régnera une harmonie appréciable.

Le changement est toujours bénéfique, sortir de notre routine, de nos automatismes, ouvre de nouvelles portes.  Et l'ancien doit être l'impulsion qui mène au changement, il ne doit pas nous retenir mais au contraire nous montrer la voie.

Comme pour me confirmer mon ressenti et venir appuyer cet article, ma fille vient me voir au moment où je tape ces lignes, et me montre un sac rempli de doudous et autres poupées dont elle souhaite se séparer. Elle me dit qu'elle a grandit et qu'elle veut offrir ces jouets à des amis à qui cela fera plaisir ! Merci la vie pour ce merveilleux signe, et gratitude à ma fille qui est un exemple et ma messagère de ce jour.

Alors osons ! osons donner notre meuble à quelqu'un d'autre, chaque place que nous libérons, chaque croyance dont nous nous débarrassons, chaque limite que nous brisons, laisse de la place pour accueillir de nouvelles énergies en résonance avec notre JE SUIS véritable.

 

17/09/2017

... j'ai écouté "welcome to Miami"

Début août, je me rends à l'aéroport de Roissy chercher ma belle mère qui rentre de vacances. Arrivée là-bas, je scrute le panneau d'affichage lorsqu'une destination attire mon attention...
 
Une ville qui pourtant ne correspond pas à mes aspirations, mais je suis attirée tel un aimant par cet endroit sans pouvoir l'expliquer.
Celles et ceux qui me connaissent savant que j'aime les ambiances zen, j'apprécie les contrées reposantes, les destinations apaisantes... D'ailleurs, mon projet initial était de partir au vert, Bali étant mon rêve.
Mais, je ne sais pas encore pourquoi, mon intuition me pousse à changer mes plans et partir en destination de Miami, et ce, dès que possible !
 
Je n'ai plus que cette idée en tête, je dois me rendre là-bas même si je ne sais pas pourquoi. J'ai l'habitude de me fier à mes ressentis et mon intuition ne me trompe jamais, alors je m'écoute.
 
Je regarde les séjours pour Miami, mais cela n’entre pas dans mon budget, en effet, avec 4 enfants ce n'est pas évident d'organiser ce type de voyage. Mais je dois aller là-bas je le sais.
Alors, comme toujours, l'Univers est à mes côtés et place tout sur mon chemin, et comme par magie tout s'emboîte et nous validons ce voyage incroyable pour octobre, deux mois plus tard !
Quand je dis que l'Univers place tout, c'est littéralement le cas, avec une entrée d'argent inattendue, une offre promotionnelle parfaite pour Miami, et des signes de plus en plus évidents que c'est le chemin à suivre. En effet, nous aurions pu mettre cet argent de côté, rester hermétiques à nos signes, penser à l'avenir, mais je vis constamment dans le moment présent, je sais modifier tous mes plans et prendre des risques (par exemple en retirant mes enfants de l'école pour une semaine afin de nous rendre là-bas). Ma vie est ainsi faite, elle est pleine de surprises et je ne m'agrippe à rien, je VIS.
 
Bien sûr, la plage, les palmiers, la mer... tout cela donne envie, mais je sais que mon ressenti va bien au delà de cette façade.
En discutant de ce voyage avec une belle d'âme qui se reconnaîtra, elle me fait remarquer que dans le langage des oiseaux Miami veut dire "mi a mi", donc "moi à moi".
Je ne sais alors pas ce que j'y trouverai, mais il est certain que quelque chose m'attend là-bas.
 
Le 21 août arrive, accompagné de sa merveilleuse éclipse qui traverse les Etats-Unis de part en part. Un énorme portail énergétique vient de s'ouvrir, et le lieu de passage de l'éclipse (les USA) est le plus exposé à la transformation.
Je prends alors conscience que ma venue sur ce continent est intimement liée à ce phénomène, bien que je n'en sache pas encore plus.
 
Quelques jours plus tard, l'ouragan "Harvey" dévaste le Texas... L'une des significations de ce prénom est "fer" (ceci a son importance).
Puis, encore quelques jours plus tard c'est la grande "Irma" qui passe à l'attaque. Nul besoin de développer ici tous les dégâts causés par son passage. Une des significations du prénom Irma est "énorme"
Il faut comprendre que ces ouragans sont liés à l'éclipse. En effet, la Terre monte en vibrations (ascension), et tout ce qui n'évolue pas ou résiste au changement est et sera soumis à la destruction, pour mieux reconstruire par la suite et s'aligner sur les nouvelles énergies de la Terre mère. 
 
Ces ouragans ont détruit des valeurs déséquilibrées, parfois obsolètes. Harvey a attaqué le Texas qui est un état dans lequel beaucoup de mentalités sont encore assez rigides, enfermées, de "fer".
Irma, "l'énorme", a touché des endroits où les écarts de richesse sont très importants, ainsi que l'état de la Floride qui est assez soumis au matérialisme. 
Ceci n'est pas un jugement mais un constat.
 
En quelque sorte, les ouragans ont touché des bouts de terre très alignés sur les anciennes énergies et sur lesquels le lâcher prise est difficile.
N'oublions pas que l'éclipse à ouvert un portail qui mène au changement, et pour cela il faut laisser partir les anciennes valeurs... Ces endroits symbolisent donc l'ancien monde.
Certes, ce ne sont pas les seuls, mais comme expliqué plus haut ces terres ont accueilli l'éclipse donc sont plus fortement touchées par le nettoyage.
 
Nous voyons ces événements comme des drames, car des Hommes, animaux, nature ont été dévasté, mais ceci est un point de vue humain, le grand Tout voit bien au delà du voile.
 
Par ailleurs, ces ouragans et multiples catastrophes naturelles ou non (incendies, tremblements de terre...) ont été alimentés par nos pensées ravageuses. Il n'y a rien sans rien ! Plus nous sommes dans la colère, dans la séparation, dans le jugement, plus nous alimentons des égrégores qui par la suite se matérialisent physiquement.
Pour en revenir à Irma, au lieu de nous serrer les coudes, nous nous sommes tous divisés, certains ont accusé, jugé, critiqué... pourtant, nous sommes TOUS responsables de ce qui se passe en cette Terre. Ces catastrophes ne sont que le fruit de nos résistances, de nos émotions (EAU), elles font partie de la phase de nettoyage, et plus nous nous accrochons à l'ancien plus le nettoyage est remuant ! Ces phénomènes seront inévitables tant que les êtres résisteront au changement.
 
Irma, anagramme de "Mari(e)", devait exister, puisqu'elle répond à une demande dont nous n'avons pas conscience. Certes, des facteurs existent comme le réchauffement climatique ou encore les manipulations climatiques, mais ce ne sont pas les seules causes, les causes sont TOUT et cela réunit donc NOUS TOUS.
 
Mon départ pour Miami prend enfin tout son sens, je m'y rends pour y déposer mon empreinte énergétique. En effet, il n'y a pas de hasard, et l'Univers m'y envoie 1 mois pile après le passage d'Irma. Quel plan grandiose, tout cela était prémédité depuis bien longtemps déjà, bien avant mon envie de m'y rendre, et ne m'apparaît que maintenant !
 
On me montre ceci : Chaque travailleur de lumière émet une onde, je vois "des phares", ces phares éclairent le monde.
Plus nous nous approchons de notre divinité, plus notre phare est puissant et diffuse sa lumière, donc transmute le négatif en positif.
Je me rend sur cette partie de la planète pour y déposer un phare, qui restera là-bas. Mon intuition me donnera l'endroit le plus approprié pour ce travail énergétique. D'autres questions restent, par exemple, pourquoi Miami et pas ailleurs, mais les réponses tomberont le moment venu.
 
Comprenez que nous sommes très nombreux à faire ce travail énergétique, d'ailleurs, je suis certaine que beaucoup d'entre vous avez des envies soudaines de voyages, de découvrir d'autres contrées, que votre cœur vous pousse vers une destination sans en comprendre le sens. Dans la mesure où cela est possible faites-le, allez-y, foncez.
D'autres encore reviennent tout juste de ces "ailleurs" partout dans le monde, sachez que vous y êtes allés pour déposer votre phare ! 
 
Anecdote, la jolie d'âme m'ayant fait part que Miami signifiait de "moi à moi", venait elle aussi de passer quelques semaines sur l'île de Saint -Martin pour son travail, avant que celle ci ne soit touchée par Irma !  Un signe de plus qui va dans le sens de mon intuition et confirme mon ressenti...
 
J'appelle donc tous les travailleurs de lumière à reconstruire, sur le plan subtil, ce qui doit l'être. Fiez-vous à votre intuition, comme je l'ai expliqué visualisez un phare que vous déposez et ce sera parfait !
Si vous ne pouvez vous rendre physiquement sur ces lieux qui résonnent en vous, faites le par la visualisation/projection de conscience, imaginez vous là-bas en train de déposer ce merveilleux phare et cela se fera.
 
Je sais que ce message est compliqué à entendre, pourtant, là-haut ils insistent pour que je le partage
Je sais tout de même que ce texte résonnera dans beaucoup de cœurs.
 
Bon travail à tous, prenez votre rôle et ne doutez plus de qui vous êtes.