Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2018

... j'ai travaillé dans un cirque

Parlons un peu de physique quantique, avec une théorie qui résonne très fort en moi car j'en ai fait l'expérience à plusieurs reprises, mais aussi grâce à mon papa qui a ajouté la dernière pierre à l'édifice. Ainsi, cette théorie ci-dessous est devenue ma réalité :

Tout existe en même temps et nous choisissons la réalité qui nous convient le mieux, même si ceci est bien souvent inconscient. 
J'entends par là que toutes les réalités coexistent, tels des plans qui se superposent.

Par exemple, je peux aujourd'hui évoluer sur le plan de l'abondance, car j'ai travaillé intérieurement en ce sens, tandis qu'il existe en parallèle ma vie sur le plan du manque, EN MÊME TEMPS. Selon mon degré de conscience, mon travail sur moi même, et surtout ma compréhension de la notion de responsabilité, je choisirai le plan qui résonne le plus en moi. Si je laisse mon mental mener ma vie, ce sera le plan qui "raisonne" le plus. 
Il existe autant de réalités qu'il y a de possibilités, je vous laisse donc imaginer...

Nous basculons sans cesse d'un plan à l'autre, d'une réalité à l'autre, tels des équilibristes qui sautent de corde en corde. Lorsque l'acrobate avance sur une corde, cela n'empêche pas les autres cordes d'exister n'est-ce pas ? pourtant il ne peut choisir qu'une seule corde à la fois sur laquelle évoluer, et il élit celle qui lui semble la plus appropriée. 
Ainsi toutes les réalités existent en même temps.

Je vais développer cela de façon plus claire par le biais de ma propre expérience :
Mon père a longtemps été une énigme pour toutes les personnes qui le connaissaient ainsi que pour le corps médical. En effet, il avait un mode de vie auto-destructeur depuis une quarantaine d'années, mais sans jamais développer de véritables maladies. Son corps était fatigué, abîmé, amaigri, mais sans que la maladie n'ait de prise sur lui.

Pourtant, il y a une vingtaine d'années, un médecin annonça à ma mère qu'il ne restait à mon père que quelques minces années à vivre si il persistait dans ses addictions. Mais ô miracle, ces minces années se sont transformées en plusieurs décennies, bien que mon père n'ait absolument rien changé à son mode de vie malheureusement...

Puis, il y a quelques années de cela lors d'une hospitalisation, d'autres médecins annoncèrent, la mine grave, le très probable décès de mon père dans les jours à venir. Nous les avons cru sur parole, mais, les jours passèrent et mon père se rétablit, à la surprise générale.

Mon père est longtemps passé pour un miraculé, à chaque hospitalisation les médecins ne donnaient pas cher de sa peau, et nous aussi à vrai dire, pourtant, il s'en remettait à chaque fois sans qu'on ne parvienne à lui diagnostiquer quoi que ce soit, simplement un mauvais état général du au mode de vie néfaste auquel il s'accrochait. 
Aucune maladie en vue...

La raison à cela est que mon père possédait un puissant pouvoir créateur ! Il avait frôlé la mort à plusieurs reprises, dont un coma suite à un grave accident de moto, et cela lui avait permis d'éloigner la mort de sa vie, de l'exclure, la combattre l'avait rendu invincible. 
Mon père s'était créé une réalité, Sa réalité, dans laquelle la mort n'existait pas, et c'est sur cette corde qu'il évoluait.

Lors de sa dernière hospitalisation, il y a 6 mois de cela, son état n'était vraiment pas au beau fixe, car malgré tout il avait choisi l'autodestruction et son corps en subissait le prix. Les médecins n'ont rien trouvé de trop préoccupant, les divers scanners et analyses paraissaient assez bons, au grand étonnement de tous. Seulement un petit point à approfondir par des examens plus poussés.
Mon père allait de mieux en mieux, une hospitalisation comme nous en avions l'habitude ! D'ailleurs les médecins préparaient déjà son dossier de sortie.
Seulement, ce "point" suspect s'est avéré être un début de cancer.

Mon père, dans sa réalité, a toujours assimilé le cancer à la mort, tumeur = tu meurs. Pour lui, et seulement pour lui car ceci est très subjectif, avoir un cancer signifiait la fin.
Alors, à l'instant où ce mot a été prononcé par les médecins la mort a toqué à sa porte quelques jours plus tard. Cela a été foudroyant ! 
Lui qui avançait sur la corde de l'invincibilité est tout à coup tombé sur celle du cancer, cette corde est devenu sa réalité et l'a mené telle une ligne droite vers sa propre mort.

Durant ces longues années, l'absence de diagnostique lui avait permis de rester sur sa corde. Il existait en parallèle la corde de la maladie, mais mon père n'évoluait pas dessus pour ses raison à lui, son pouvoir créateur était tel qu'il avait créé la réalité qui vibrait le plus en lui. 
Et, il y a 6 mois les médecins lui ont proposé une autre réalité, celle du cancer, et elle est devenue sienne. L'équilibriste est tombé sur la corde du dessous, celle de la mort...

Ce que je veux dire par là, c'est que je suis absolument persuadée que si le mot cancer avait été prononcé il y a 10 ans, mon père serait mort il y a 10 ans. De plus, ce cancer il devait le porter depuis longtemps mais il avait choisi une autre réalité.

Cela signifie que l'inverse est possible, on peut passer de la corde cancer à celle de la pleine santé, on peut passer de la corde manque à celle de l'abondance, on peut passer de la corde tristesse à celle du bonheur, car elles existent toutes quelque part, il n'y a qu'une enjambée à faire, et pour y accéder il faut se visualiser d'ors et déjà sur l'autre corde/réalité (j'en parlerai dans un autre article).

Tout existe en même temps, et nous choisissons la réalité que nous souhaitons vivre et expérimenter, qu'elle soit bonne ou mauvaise, et ce choix reste le notre. Mon père est venu me montrer cela et je l'en remercie.

Imaginez toute la portée de cet enseignement !

Je conclus par cette phrase dont l'auteur m'est inconnu : "Ma vie a changé le jour où j'ai compris que mes yeux n'étaient pas des capteurs du monde extérieur, mais des projecteurs de mon univers intérieur"

Pour plus d'informations sur ces divers niveaux de réalité que l'on appelle aussi univers parallèles, je vous suggère fortement la lecture du livre "La Divine Matrice" de Gregg Braden.

12/09/2018

... j'ai écouté Hotel California

Cela fait neuf mois qu'un endroit m'appelle, un lieu particulier qui fait vibrer mon cœur ! 9 mois, le temps d'une gestation.

Dans un premier temps, j'ai souhaité m'y rendre en avril, mais étant enceinte de sept mois cela ne me semblait pas être le meilleur moment, mais la véritable raison m'était encore invisible, ce n'était tout simplement pas encore LE moment.
A la même période, quelle ne fût pas ma surprise en apprenant que mon âmie Lulumineuse allait également s'y poser quelques temps ! Après quelques échanges avec elle, je me suis vite aperçue que ce lieu était un point clé, et que nous étions appelées à nous y rendre pour y recevoir des énergies spécifiques. Aujourd'hui Lulu en est déjà revenue aujourd'hui, nous nous sommes presque croisées.

J'ai alors commencé à m'intéresser de plus près à cet endroit particulier, avec le même ressenti que j'avais eu lors de mon précédent voyage en Floride, cette envie, cet appel, ce besoin de partir...

En poursuivant mes recherches j'ai découvert qu'en ce lieu siège le chakra racine de la planète Terre. Me voilà donc, encore une fois, à ramasser une à une des pièces de puzzle afin de constituer le dessein, et j'adore ça !

Nombre de signes encore me parviennent, signes tellement parlants que je ne peux les ignorer.

Je discute alors de tout cela avec mon compagnon, qui fort heureusement a confiance en mes ressentis, et nous commençons sérieusement à envisager notre déplacement prochain, et la date est déjà toute trouvée : le 24 octobre.

Je dois être là-bas, près du chakra racine de la Terre, le 24 octobre, soit le jour de mon anniversaire. Non pas pour me faire un présent à moi-même, quoi qu'en passant cela sera un très joli cadeau c'est certain, mais avant tout parce que la date de notre première incarnation s'avère être le jour le plus puissant de l'année, énergétiquement parlant. A ce moment précis on assiste à un ajustement de nos énergies, tel un point culminent sur le cycle d'une année, je vois cela comme les aiguilles d'une montre qui s'alignent sur le 00:00, après avoir fait le tour du cadran. A notre anniversaire notre pouvoir créateur est à son comble, notre intuition plus profonde, notre foi plus puissante, notre chemin une évidence... C'est le moment où le nuage s'écarte du soleil pour nous laisser voir la lumière.

La bonne nouvelle est que la semaine du 24 octobre tombe pendant les vacances scolaires, on dirait bien que l'Univers déblaye ma voie.

Puis, mon intuition me pousse à regarder les prochaines phases de la lune, et en plein dans le mille, la pleine lune d'octobre aura lieu le 24 ! incroyable !

Des entrées d'argent arrivent pile au bon moment pour concrétiser cette envie, encore et toujours mon chemin devient une ligne droite. 
Il ne m'en faut pas plus pour me convaincre !

Les quelques obstacles rencontrés se lèvent comme par magie, dont un survenant au dernier moment, qui sera finalement balayé.

C'est parti, nous réservons !

Le puzzle prend peu à peu forme sous mes yeux : jour d'anniversaire + pleine lune + chakra racine de Gaïa. Autant dire que ce sera un véritable feu d'artifice !

Ainsi, nous nous envolerons en octobre pour la Californie, et plus précisément vers Los Angeles, je pense que le nom de cette ville est lui aussi assez parlant n'est-ce-pas ? Encore une fois et comme à chaque fois, je ne sais pas encore ce qui m'attend là-bas, mais je sens que ce voyage sera incroyable, je sais également que j'irai y cueillir d'autres pièces de mon puzzle personnel, qui devient chaque semaine une véritable fresque.

Je suis très heureuse de pouvoir aujourd'hui suivre mes intuitions, sans douter ou avoir peur, j'aime me laisser embarquer par le flot de la Vie et cela porte chaque fois ses fruits.

Et comme pour nous conforter dans notre choix et nous remercier de nous être écoutés, l'Univers avait encore un joli cadeau pour nous, en effet, mon compagnon a trouvé hier une enveloppe blanche, perdue, contenant 57 dollars. Quelle surprise de trouver des dollars américains par chez nous ! Cela nous a beaucoup fait rire, toujours d'incroyables synchronicités !
A noter que la carte "communication" de l'oracle que j'ai créé et dessiné, celle qui représente les signes envoyés par l'Univers, est illustrée par des enveloppes. 
Une petite recherche sur le chiffre 57 me dévoile que ce nombre signifie que "nos décisions nous mènent sur le meilleur chemin qui soit !"
Je garde cette dernière phrase comme conclusion et attends la suite impatiemment.

02/09/2018

... l'épisode 2 est sorti

Comme son nom l'indique, le syndrome du sauveur se traduit par le besoin, très souvent inconscient, de sauver l'autre.
C'est un phénomène très fréquent qui nous frappe tous à divers degrés. Qui n'a jamais tenté de sauver une personne chère, voire même un inconnu ? Qui n'a jamais pensé détenir la vérité au point d'essayer de l'imposer à autrui ? Qui n'a jamais voulu devenir le héros d'une situation ?
 
Cela me ramène à la polémique du moment sur les crops circles, car il y a beaucoup à apprendre de celle ci :
Les personnes qui ont tracé l'agroglyphe afin d'en piéger d'autres, prétextant une expérience, sont le parfait exemple de ce syndrome. 
En effet, leur geste a pour but de rétablir la vérité et sauver des personnes un peu trop crédules à leur goût, de ramener ces personnes qu'ils pensent égarées dans la juste voie : la leur. Ils émettent le jugement que leur mode de pensée est le seul valable et que le reste n'est que mensonges. Et pour que le rôle du sauveur soit parfaitement joué il faut un ou des coupables, dans leur expérience les coupables sont ceux qui affirment que les crops circles émettent de l'énergie quelle que soit leur origine.
Le schéma est simple, il y a le coupable "négatif", la victime "neutre" et le sauveur "positif".
Par conséquent la démarche des créateurs du crop circle de Sarraltroff est claire et ils ne s'en cachent pas du tout, puisqu'ils annoncent vouloir ouvrir les yeux aux gens, les sauver, et pour atteindre cet objectif qu'ils se sont fixé ils ont donc... tendu un piège à des personnes qu'ils considèrent comme piégées (par leurs croyances, par des gourous, par leur naïveté...). En soi, cela part d'un bon sentiment, seulement, sauver quelqu'un c'est aussi imposer son point de vue, la vérité étant subjective et changeante à chaque prise de conscience cela revient donc à imposer des limites à l'autre. 
Pour servir cette cause qui leur tient à cœur, ils ont monté de toute pièce un piège (crop circle) allant dans le sens de leur vérité, leur croyance. Le résultat de ce test s'avère donc positif du point de vue de leurs propres attentes, mais leurs attentes constituent-elles une vérité ?
 
Aujourd'hui et pour faire simple il y a donc d'un côté les cartésiens qui espèrent sauver les mystiques, en s'appuyant sur le piège qu'ils ont créé; tout comme inversement il existe à même niveau des mystiques qui souhaitent sauver les cartésiens en imposant leurs propres idées; car cela va évidement dans les deux sens !
 
Pourquoi vouloir convaincre autrui et le rallier à sa cause ? Après tout, chacun est libre de ses idées. En quoi cela est-ce si embêtant que certains croient en l'énergie et d'autres non ? Pourquoi vouloir à tout prix imposer son point de vue à l'autre ?
 
Pour revenir à cet exemple de crop circles, car je trouve que certains points sont très intéressants à explorer, les créateurs de l'expérience (que je vais appeler "groupe sceptique" pour plus de simplicité) se moquent ouvertement des personnes croyant en l'énergie ("groupe croyant"), afin de sauver ceux qui peuvent encore l'être ("groupe indécis"). 
La raillerie devient donc une arme du "groupe sceptique" afin d'abaisser le "groupe croyant" au rang de fous, et le "groupe indécis" au rang de victimes, cela dans le but de prendre la place du sauveur, du détenteur de la vérité.
Se moquer des idées de l'autre pour se placer au dessus de lui est une technique bien connue.
D'autres stratagèmes sont également mis en place par le "groupe sceptique", comme faire flotter un climat de peur, car une personne qui a peur suit plus volontiers la pensée collective. Pour cela, le "groupe sceptique" affirme que le "groupe croyant" est un groupe dangereux pour tous, et pour étayer ses accusations il use et abuse d'arguments qui parlent à tous et effraient, par exemple, il affirme que le "groupe croyant" incite le "groupe indécis" à ne plus se soigner lorsqu'il est malade. Il existe ici un amalgame entre moins se soigner et mieux se soigner, mais le "groupe sceptique" avance tout de même cela, par méconnaissance ou par stratégie, afin de lier les masses à sa cause.
 
Finalement, le "groupe sceptique" affirme vouloir briser des croyances tout en tirant l'autre dans une autre croyance : la sienne. Il prend le rôle du sauveur, du libérateur, mais endosse en réalité la place de celui qui limite et enferme. 
 
Mais j'insiste sur un point important, cette situation se rencontre très souvent, je prends cet exemple-ci car il est parlant, mais ce rôle de sauveur nombreux sont ceux qui essaient de le prendre, dans tous les domaines de la vie : famille, ami, professionnel...
 
Pourtant une chose essentielle est souvent oubliée : personne ne sauve personne ! 
Le fait de vouloir sauver l'autre est une démarche égotique qui ne sert qu'à se rassurer et conforter ses propres croyances. En effet, voir son prochain porter des idées opposées gêne seulement lorsque cela met en péril une partie de ses propres croyances. Autrement, les idées de l'autre ne nous perturbent pas, au contraire on peut y voir un terrain fertile à l'évolution. On ne veut "sauver" que lorsque quelque chose nous effraye, car sauver l'autre revient à se sauver soi-même, de qui ? de quoi ? cela reste un travail d'introspection à faire.
 
Seule la peur sépare les gens car la peur divise les cœurs, et qu'est ce que la peur si ce n'est de la méconnaissance
Quand je vois une personne dire que les mystiques sont dangereux car ils poussent les gens à ne plus se soigner, je lis de la méconnaissance dans ces propos. Quand j'entends que croire en des choses invisibles relèvent de la psychiatrie je sens la peur prendre le dessus. Quand je lis que les personnes trop terre à terre empêchent les énergies de s'élever je perçois la peur dans ces propos. Quand on me dit que seules les personnes sans ego sont spirituelles je ne vois que de la méconnaissance dans ces dires...
 
Le sauveur cherche avant tout à se sauver lui même, à se rassurer, en imposant inconsciemment un mode de pensée qui est pourtant propre à lui même. 
 
Personnellement, je me moque que l'on croie en l'énergie ou non, je me fiche que l'on pense que les crops circles soient d'origine humaine ou non... je ne cherche à convaincre personne car je n'ai rien à (me) prouver, ni personne à sauver. Celles et ceux qui lisent cette page sont libres de penser ce qu'ils veulent. La vie est parfaite et chaque croyance a sa place, ainsi commence le respect.
 
Alors comment différencier celui qui veut sauver de celui qui veut simplement éclairer ?
C'est simple, l'expérience du crop circle aurait été tout à fait différente si le "groupe sceptique" nous avait invité à douter de tout, même de lui même, afin d'inciter le spectateur à trouver sa propre vérité. Ce qui n'est pas le cas au vu du ton employé, des mots choisis, des exemples cités, des moqueries utilisées, de la volonté de nuire, du piège réalisé... le "groupe sceptique" a pour seul but de convertir les autres à sa cause et cela met immédiatement fin à l'expérience pour moi, car le sauveur n'existe pas. Le "groupe sceptique" a-t'il peur de quelque chose ? là est la question.
 
En conclusion, ne croyez jamais rien sur parole, vivez-le, expérimentez-le, ressentez-le, sans vouloir à votre tour l'imposer autour de vous !