Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2018

... j'ai marié Yoda à Luke

Si je dis que nous sommes tous des élèves de la vie, tout le monde sera d'accord avec cela. En revanche, si j'affirme que nous sommes également des maîtres incarnés, certains risquent de grimacer.

Et pourtant...

Il est vrai que chaque jour qui se lève nous en apprend un peu plus sur nous même, chaque jour qui passe offre son lot d'enseignements et de surprises. Et pour tirer le meilleur de la vie, nous basculons sans cesse d'élève à maître, puis de maître à élève, du moins, nous le devrions.

Devenir maître, c'est incarner ce que l'on vient d'apprendre, c'est montrer la voie, oser une parole, poser une action, risquer le changement, c'est être dans le don, l'expansion et la démonstration. 
Mais aussi, être maître c'est savoir redevenir élève, et ce, à tout moment !

Car le maître sait que rien n'est jamais figé, le savoir évolue au fil des expériences et le maître comprend que pour suivre son chemin il ne doit pas s'enfermer dans ses acquis et ses vérités, il sait que sa vérité d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain. Il est ce grand sage qui incarne la lumière et la confiance en soi.
Et pour ne pas s'enfermer dans ses propres croyances qui peuvent devenir limitantes, pour ne pas ériger des murs qui formeront sa prison dorée, le maître se plaît à redevenir élève.

Élève de la Vie.

Car l'élève a soif de savoirs et de découvertes, il est enthousiaste et curieux, son esprit ouvert lui permet d'apprendre, acquérir et comprendre. L'élève est ce petit enfant qui s'émerveille de la vie, qui expérimente pour trouver sa voie.
Etre élève c'est se placer dans l'accueil, la réception, c'est oser demander, se faire aider, c'est aussi aimer cette joyeuse période d'apprentissage. 
Incarner l'élève c'est apprécier le fait d'avoir encore des choses à apprendre, et jouer à cache-cache avec le soi.

Certaines personnes restent au rang d'élève, elles apprennent mais sans jamais mettre en pratique, de par leur manque de confiance, leur peur, leurs doutes... Tandis que d'autres s'accrochent au titre de maître en affirmant déjà tout savoir, à cause de leur ego, de leur besoin d'avoir raison, de leur incapacité à écouter autrui...

Pourtant, l'équilibre provient de cet alignement entre ces deux parties qui nous habitent, chacune doit savoir passer le relais à l'autre lorsque le moment est arrivé. Rester accroché à l'une ou l'autre de ces parties bloque notre cheminement. L'élève et le maître travaillent main dans la main dans le respect, car chacun aime l'autre qui est un autre soi. Il nous appartient de les laisser s'exprimer et nous habiter, car ils sont en réalité les deux facettes d'une même pièce, celle de l'évolution.

Rien n'est plus merveilleux que de mêler et entremêler la curiosité de l'élève à la sagesse du maître, d'unir ces deux grands principes qui forment un tout.

Alors mettons de côté notre ego et soyons cet élève découvreur de savoirs, puis devenons ce maître qui incarne le savoir, et ainsi de suite... car la vie est un apprentissage pour l'élève, et un apprenti sage pour la maître.

Écrire un commentaire